Poursuivi pour avoir critiqué la politique covidienne, le médecin Lothar Löser s’exile à Madère

Poursuivi pour avoir critiqué la politique covidienne, le médecin Lothar Löser s’exile à Madère privat

La covid-19 fait des dégâts, elle change la société et les vies. C'est ce que nous rapportons ici: Des histoires qui ne sont pas relayées par les médias mainstream. Nous donnons aux chiffres un nom et une âme. La série "Dommages collatéraux" est basée sur l’histoire de personnes affectées par la politique covidienne.

Pour que personne ne puisse dire: "Nous ne savions pas!"

Version française de l’article «Notarzt Dr. Löser» paru le 24/01/2021 sur reitschuster.de

Dr. Löser, médecin urgentiste

Anesthésiste spécialisé et médecin urgentiste dans des cliniques à Hambourg, en Bavière, en Basse-Saxe et en Suisse, il a aussi été sur la route pour plus de 200 missions à l'étranger pour des opérations de repatriement en tant que médecin de l'ADAC. Comme médecin dans le service de police de la direction de Bad Segeberg -- examens post-mortem, analyses de sang, examens d'aptitude à la détention --, le Dr Lothar Löser répond toujours présent à une urgence. Jusqu'à ce que cet homme de 69 ans soit déclaré lui-même un cas d’urgence.

Partout dans le monde, le médecin était en action - après un accident ou après l'effondrement d'un patient allemand à l'étranger. Pour le Dr Löser, il ne s'agissait pas seulement d'une tâche médicale: En tant que médecin urgentiste, il était aussi un peu «pasteur»...

"Pour l'espoir et la certitude que les patients puissent être traités à domicile et se rétablir dans le cercle de leurs proches."

Tout au long de sa vie professionnelle, les êtres humains, les patients, leurs soucis et leurs problèmes ont été en tête de liste des priorités du Dr Löser.

L'urgentiste devient un cas d’urgence

Puis vient 2020, l'année de la covid-19. La médecine suit la politique. Les professionnels de la santé mettent en pratique les mesures politiques décrétées. Le Dr Löser commence à avoir des doutes. Il doute surtout des tests PCR qui servent de fondement aux décisions politiques. Sur un portail internet, il donne une interview:

"Le test PCR ne dit finalement rien", explique le médecin. "Il n'est pas approprié pour le diagnostic."

Ainsi, selon lui, les restrictions et interdictions politiques reposent sur une base qui ne sert que la politique et non les patients. Et elle également au service de ceux qui en tirent profit:

"Des plus riches et aussi des politiciens comme Jens Spahn *."

Il en est convaincu. Le Dr Löser participe à des manifestations autorisées. Il veut rencontrer des gens qui sont aussi sceptiques que lui, il veut entendre d'autres opinions.

Mais de très nombreux médecins suivent le storytelling officiel, comme par exemple l'aîné de ses quatre fils. Ce dernier est médecin-chef dans un hôpital universitaire allemand. Le fils fait référence aux nombreux patients infectés par le SARS-Cov2 dans l'unité de soins intensifs. "Comment le sais-tu?", contredit le père. Et donc la discussion revient sur les tests PCR, les mesures covidiennes et la politique.

La relation entre le père et le fils se brise. Le fils est au début de sa carrière. Le père lui prend sa retraite après 40 ans de carrière.

Exil à Madère

En 2020, l'urgentiste se retrouve lui-même en cas d’urgence. Le département de police de Bad Segeberg le licencie et transmet son dossier au ministère de l’intérieur: L'urgentiste aurait participé à des manifestations interdites et donné une Interview incluant des théories complotistes dans un forum Internet.

S’en suit l’interdiction professionnelle!

L’Ordre des Médecins du Schleswig-Holstein menace de lui retirer son approbation**: Le Dr Löser propagerait des théories complotistes; des médecins et des patients se seraient plaints. Le docteur résidant à Quickborn reçoit des lettres de la police judiciaire et de services de santé publique des quatre coins de la république.

Il est soupçonné d'avoir délivré abusivement des certificats d'exemption de masque. Une plainte auprès de l’Ordre des Médecins provient de la ville bavaroise de Mühldorf am Inn, située à 900 kilomètres de chez lui; une menace de poursuites pénales vient de Nuremberg, une autre ville de Bavière.

Le Dr Löser n'est pas seul à douter. Selon le "Deutsches Ärzteblatt" (bulletin médical), 700 médecins sont enregistrés comme critiques des mesures covidiennes; le site "Ärzte für Aufklärung" (Médecin pour la Lumière) en compte plus de 2.000 répertoriés nominativement dans toute l'Allemagne.

Néanmoins le médecin urgentiste n’en peut plus et ne veut plus non plus. Il abandonne son travail tout en gardant son approbation.

"Je ne pouvais plus supporter la situation en Allemagne."

En novembre 2020, le Dr Löser s'installe avec ses deux chiennes à Madère.

"Je me suis enfui", dit-il.

Il fait froid à Madère cet hiver. Huit degrés la nuit, pluies et orages fréquents pendant la journée. Il y a un seulement un confinement réduit ici, rapporte le médecin: Les magasins et les restaurants sont ouverts jusqu'à 19 heures.

------------------------------

* Ministre allemand de la santé

Traduction: Dr. Lothar Löser, Nathalie Parent und Deepl.

** Brief der Ärztekammer Schleswig Holstein an Dr. Löser

 


Gelesen 354 mal